Nous sommes ce que nous mangeons

mMNdQ4q7Ue729OdISerVDzwBonjour,

J’aimerais parler aujourd’hui d’un autre changement que j’ai opéré dans ma vie, et que j’ai commencé depuis le mois d’août 2013 environ. Il concerne ma santé et la façon de m’alimenter, les deux étant intimement liés, comme le disait Hippocrate : « Que ton aliment soit ta seule médecine« 

J’ai été sensibilisé dans ma jeunesse, par ma maman, sur les dangers et les mensonges au sujet de notre façon de nous nourrir, à savoir sur notre consommation de viande, poisson, produits laitiers, etc… J’ai été élevé au « bio », avec peu de viande mais pas végétarien. Puis sans doute par faiblesse, influence et opposition j’ai plus ou moins sombré dans l’alimentation dite conventionnelle ou malbouffe, sans jamais être toutefois un grand carnivore, ou encore sans abusé des sodas ou autres.

AE-cEt puis au moment de ma remise en question, j’ai de nouveau commencé à m’intéresser à cet élément si important de notre vie. Vu que j’avais décidé de mettre en accord mes paroles et mes actes, il était évident pour moi qu’il fallait que je devienne végétarien. D’une part connaissant  la nocivité d’en consommer et d’autre part parce que j’étais et je suis incapable de tuer un animal ! Je me sentais lâche de m’autoriser à en manger parce que d’autres se chargent de les tuer pour moi !

Comme pour mon mode de vie, mon mode alimentaire engendrait souffrance, désastre écologique, et mort ! Le visionnage de plusieurs  documentaires, notamment « earthlings » ( http://www.youtube.com/watch?v=qsQhQTyOKMI ) ou « Adieu veau, vache, cochon, couvée » ( http://www.youtube.com/watch?v=T4G2amjXGxU ) ont eu pour effet d’accélérer mon choix.

363px-Fruit_Stall_in_Barcelona_MarketJ’ai donc cherché à m’informer sur comment faire ma transition, et je suis tombé sur un site en particulier http://www.vivrecru.org, celui de Thierry Casasnovas, et là j’ai tout de suite accroché. C’est une mine d’informations sur le fonctionnement du corps humain, comment se régénérer et beaucoup d’autres choses. Même si je ne suis pas d’accord sur tout, et heureusement, son approche, ses connaissances, son partage et son regard sur la vie sont rafraîchissants, avec une belle humanité !

pythagoreC’est fin août 2013 donc que j’ai décidé d’emprunter le chemin vers une alimentation saine et appropriée. J’ai commencé par arrêter la viande, puis 1 mois plus tard le poisson. Depuis j’avance et je suis quasiment végétalien (à 90%), ayant encore quelques faiblesses pour les gâteaux 😛 Je ne mange quasiment plus de céréales (gluten) et j’essaie de limiter la cuisson des aliments.

A terme je souhaiterais arriver à être frugivore. J’y vais progressivement, d’une part pour éviter que la Détoxification ne soit trop forte, d’autre part parce qu’étant en Wwoofing c’est pas évident d’imposer cette façon de se nourrir et enfin et surtout parce que je vais à mon rythme. J’entends par là que je m’écoute, je suis mon instinct. J’attends de ne pas être frustré par l’arrêt d’un aliment pour ne plus en consommer, cette frustration aurait sinon un effet négatif sur ma santé, donc l’inverse de l’effet désiré.

mccartneyVoilà où j’en suis, j’imagine la tête de certains en lisant tout ça, je vois au quotidien les réactions que cela provoque chez beaucoup de personnes. En effet la nourriture est quelque chose de très culturel, et les conditionnements sont très ancrés. C’est un choix qui perturbe et dérange les gens. Au début ce n’est pas évident mais quand on est convaincu c’est plus facile à assumer.

Outre le côté technique, il y a tout le reste, car depuis c’est une renaissance. Je me sens plus léger, moins énervé, moins fatigué, je digère mieux… Que du positif ! normal je vais dans le sens de la vie 😉 Je ne participe plus au génocide animalier (à ce propos je vous conseille cette petite vidéo très bien faite : http://www.youtube.com/watch?v=NlN4wH3swgU ) et je nourris mon corps d’une alimentation simple et vivante ! J’ai remarqué aussi que plus le temps passe et plus je suis écœuré rien qu’à la vue de la viande, et je sens au fond de moi que plus jamais je ne pourrai manger un animal !

Pendant longtemps il me manquait un lien entre le corps et l’esprit, c’est maintenant chose faite. C’est en découvrant notamment que les chakras correspondaient aux glandes endocrines que j’ai compris l’importance de la nourriture du corps afin de nourrir l’esprit !

Je ferai différents articles autour de ce sujet et sur ce qui touche à la santé. J’écrirai également sur mon évolution. En attendant je vous laisse avec une petite citation de Pythagore qui donne à réfléchir :

« Aussi longtemps que les hommes massacreront des animaux, ils se tueront entre eux. En effet, celui qui sème les graines du meurtre et de la souffrance ne peut pas récolter la joie et l’amour. »

Humainement,

Julien

Publicités
Cet article a été publié dans Santé, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Nous sommes ce que nous mangeons

  1. Bonjour Julien !
    Je découvre votre blog, ainsi que votre démarche, que je salue !
    Amitiés
    Pascale

  2. sbra dit :

    frugivore ?

    on se retrouvera à l’hosto. moi pour mon diabète et toi pour tes carences

  3. Contribution orthographique (sous réserve …) :
    Détoxication [à la place de] détoxification
    Wwoofing [à la place de] woofing

  4. Salut Julien,
    je tenais tout d’abord à te féliciter pour ce blog et à te remercier pour toutes tes expériences que tu partages ici.C’est un plaisir à chaque fois de lire tes articles! Celui-ci est génial car c’est un sujet peu abordé mais qui a un impact énorme sur notre bien être et l’avenir de la planète.Changer notre alimentation c’est devenir plus conscient, moins dépendant et surtout plus humain 😉
    j’ai crée depuis peu un blog de réflexions sur le monde, si tu as le temps passe ça ferait très plaisir 🙂 http://lafabriqueducitoyen.wordpress.com/
    A plus et bonne continuation

  5. Julien dit :

    Hello Julien,
    J’ai 27 ans et je m’appelle aussi Julien 😉
    Je m’apprête à quitter la région parisienne dans une démarche assez proche de la tienne. Je suis content d’être tombé sur ton blog à ce moment-là car il m’inspire et va peut-être me convaincre d’en tenir un moi aussi. C’est bien pratique pour communiquer mes réflexions à mes proches et à ceux que je rencontre.
    Tu es dans quel coin en ce moment?
    Moi je fais mes valises le 10 mars à priori et je me dirige vers les Pyrénées je pense.
    Bonne continuation et que les graines que nous semons puissent trouver une terre favorable 😉
    Julien

    • juliengaly dit :

      Salut Julien,
      Cool que tu sois aussi dans cette démarche, nous sommes de plus en plus nombreux ! Moi je suis en Provence actuellement et je serai dans les Alpes maritimes d’ici une dizaine de jours. Au plaisir d’échanger et de se rencontrer, si tu fais un blog envoie moi le lien 😉
      Julien

  6. Del & Mica dit :

    Salut Ju, que de changements, je suis ravie de pouvoir découvrir ton évolution via ce blog !! Bonne chance à toi, l’article fait sur toi était génial, bisous de toute la famille !!!

  7. Elaine dit :

    Bravo à toi! Je découvre ton blog, c’est exactement dans le sens que je désire suivre!

  8. RISS dit :

    La réflexion sur ce qu’on mange me mobilise, moi aussi.Toutes les semaines nous distribuons de la nourriture à des familles qui ne peuvent plus faire face. Il y a beaucoup à donner car la Banque Alimentaire envoie ses bénévoles sur tous les fronts pour récupérer des oeufs, de la viande (peu) des conserves, des surgelés. Personne ne choisit, ni nous ni les bénéficiaires. C’est la pauvreté. Il faut manger ce que les autres ne veulent pas. Alors les états d’âme des privilégiés qui se font leur petite santé morale à coup de privations consenties… Qui chipotent devant les rayons des supermarchés ou font des kilomètres pour rester « bio »… je leur demande de militer aussi contre la misère.Votre blog est sympa : le titre devrait être : « mon ventre et moi ». Et si vous veniez AUSSI nous rejoindre ?

    • juliengaly dit :

      Bonjour RISS,
      Bravo pour votre mobilisation dans la distribution de nourriture. Je pense que je pourrais moi-même en être bénéficiaire… Il ne s’agit pas d’états d’âmes dans l’article mais d’une réflexion sur l’alimentation, pas en tant que caprice de bobo mais comme responsabilisation. Aidez les autres est-il incompatible avec se soucier de sa santé dans votre esprit ? Je milite contre cette misère, avez-vous lu le reste du blog ? Je sens beaucoup de colère en vous. Si jamais vous voulez échanger n’hésitez pas 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s